Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

*****

Les aides en vidéo

Philippe Mercier

 

Son forum d'aide

 

calculette scientifique
Wiris

flèches vers

Articles Récents

Des rubriques et des lieux

1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 00:11

Extrait d'un article paru dans FRANCE-ANTILLES dans lequel la nouvelle formule du brevet des collèges est accusée de préparer sa disparition pour cause de trop grande facilité de l'épreuve (du fait de l'évaluation par compétence pour le contrôle continu et de l'épreuve orale)

 

Extrait 

 

DES CHIFFRES ARTIFICIELS
Dans la mesure où il faut obtenir un minimum de 350 points pour être reçu, bon nombre d'élèves auront déjà leur examen avant même de le passer.
Une situation qui existait déjà avec l'ancienne formule mais qui va empirer, selon Guillaume Marsault, secrétaire académique du Snes-FSU. « Le nouveau système d'évaluation des compétences au cours de l'année scolaire (10 points : maîtrise insuffisante, 25 points : maîtrise fragile, 40 points : maîtrise satisfaisante et 50 points : très bonne maîtrise) gonfle artificiellement les notes du contrôle continu, explique le syndicaliste. Sans compter que l'épreuve orale sur 100 points est assez facile et entraîne bien souvent une évaluation bienveillante. Dans l'académie, beaucoup d'élèves ont choisi de présenter leur rapport de stage à l'oral, un exercice qui demande le moins de connaissances. Au final, on va frôler les 95 à 100% de réussite. Des chiffres artificiels, qui discréditent l'examen dans son ensemble, qui lui enlève de la valeur tout simplement. Une manière, je pense, d'entraîner, à terme, sa disparition, comme le baccalauréat. »

Brevet : une nouvelle formule déjà contestée

Repost 0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 16:22

Il est proposé par  digiSchool

 

digiSchool

Choisir de préférence un affichage plein écran

 

(Petite perturbation dans le son, parfois,

mais qui ne rend pas le commentaire incompréhensible)

Plus grave ... cherchez l'erreur (sourire)²
(aux alentours des minutes 4-5)

 

 

Une autre correction en vidéo

proposée par http://etudiant.lefigaro.fr/

Repost 0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 17:17

[Pour ceux qui sont pressés de voir la correction - merci à  Julien Pavageau (du collège  Collège Albert Camus - Frontenay Rohan - le lien ci-dessous renvoie au corrigé qu'il propose ]

 

de Julien Pavageau du collège  Collège Albert Camus - Frontenay Rohan

Ci-dessous, décomposé, le sujet de mathématiques du brevet des collèges donné cet après-midi (13h30 - 15h30) aux élèves de troisièmes des collèges.

 

Etonnante épreuve, qui est bien moins dans l'esprit du nouveau brevet que tous les autres sujets déjà donnés dans le monde (Nouvelle Calédonie, Amérique du Nord, Centres étrangers).

Notamment parce que 
- La thématique annoncée est assez peu respectée dans les exercices

- Les exercices proposés sont très classiques et peu influencés par la nouvelle orientation que semblaient prendre les mathématiques ces derniers temps.

 

Le Préambule 

Une thématique annoncée commune, mais dans les faits, un grand nombre d'exercices de mathématiques n'ont aucun rapport avec cette thématique

 

C'est le cas du premier

Un exercice qui pourrait se trouver dans n'importe quel manuel comme application directe de la leçon sur les probabilités.

 

---------------------

Le second exercice n'est pas plus concerné par la thématique commune annoncée

On notera l'étonnant 

"S'orienter à 90 signifie que l'on se dirige vers la droite"  

"S'orienter" se serait donc "bouger"

Moins l'élève cherche à comprendre ce que lui dit l'énoncé et plus il a de chance de s'en sortir !

Cette maladresse de langage est rendue nécessaire, lorsqu'on utilise scratch, et qu'on ne veut pas pénaliser ceux qui ont appris un autre langage dans leur apprentissage de l'algorithmique et de la programmation. En effet, comme je l'ai déjà évoqué, scratch considère comme orientation 0 ... la verticale, et comme sens direct de rotation ... celui des aiguilles d'une montre

Pour se retrouver dans la position habituelle.
C'est à dire celle qui est habituelle, en mathématiques* : angle 0° des coordonnées polaires, ou axe des abscisses, ou encore sens classique de la lecture dans les pays occidentaux, il faut commencer par faire tourner "le sens de l'écriture" de 90° dans le sens anti-trigonométrique (!)

(L'orientation vers le ciel comme orientation zéro est peut-être due à la direction principale qui devrait être celle de l'homme, à savoir vers les étoiles - seul espoir de l'homme, plutôt que vers l'horizon ... dont la situation serait désespérée ?)

--------

Ici encore, moins l'élève réfléchit au contexte et mieux il répondra à la question (laquelle donne à chaque fois une bonne part de ... la réponse attendue (que "fabrique" un tel exercice ?).

Le troisième exercice est très vaguement dans la thématique annoncée (il n'y est rattaché en rien)

Ici encore ce pourrait-être un exercice d'application immédiate du cours (proportionnalité, lecture d'un graphique et pourcentage)

Le quatrième exercice est bien dans la thématique annoncée, il concerne les panneaux solaires et leur tarification.

Le professeur de sciences physiques aura peut-être un regret, celui que l'unité Joule (unité internationale de l'énergie) ne soit pas utilisée. Lui qui lutte parfois une année entière pour la défendre auprès de ses élèves.

Le cinquième exercice n'a aucun rapport avec le thème.

Il est composé de trois questions.

La première qui ne nécessite que la définition de la vitesse Vitesse = Distance x Temps (durée)

La seconde demandant un développement double (exercice classique, application directe du cours.) factorisation (cours identités remarquables), résolution d'une équation produit nul.

La troisième dans laquelle il faut utiliser la formule de calcul d'une distance de freinage et résoudre une équation du type  a = x²

Le sixième exercice traite du thème de l'obésité ... sans grand rapport avec la thématique annoncée.

Il est abordable par des élèves de 5èmes ... qui savent chercher et utiliser des informations utiles dans des documents fournis.

Seule difficulté (mais qui pourrait mettre en échec un certain nombre d'utilisateurs du tableur) on évoque dans l'exercice le sens du $ qui permet de rendre une coordonnée absolue dans une formule (lorsqu'on recopie $A1 dans la cellule qui se trouve dans la colonne voisine et une ligne en dessous, cette adresse deviendra $A2. Le A a été conservé. Cette partie de l'adresse n'est pas relative, mais absolue. 

Ici encore le candidat qui s'en sort est celui qui n'a pas trop de connaissances et ne se pose pas trop de questions pour donner  la réponse attendue (que "fabrique" un tel exercice ?).

Le septième exercice, toujours sans rapport avec la thématique annoncée, concerne la partie "espace" du programme de 5ème. 

Le sujet en est un cylindre droit (boite de conserve) 

On y rappelle les connaissances utiles, à savoir la conversion de litre en c

entimètres cube ainsi que la formule de calcul du volume d'un cylindre.

A noter : indépendante des autres questions, la question 3 peut être traitée par un élève de sixième.

C'est ici (bonne idée) une prime à l'élève opiniâtre qui a été jusqu'au bout de l'épreuve.

Le corrigé proposé par le journal l'Etudiant

Pour l'ensemble des épreuves du brevet

Les sujets et corrections sont disponibles sur le site de la revue l'Etudiant

Corrigé du diplôme national du brevet 2017 série générale

 

Français   à venir

Mathématiques  Sujet   Corrigé

Histoire Géographie  à venir

SVT et Physiques Chimie   Sujet    Corrigé

Une autre correction, proposée par 

 

Jean-Christophe Salmon, professeur au collègeG. Anthonioz-de Gaulle de Cluses (74)

Merci à lui.

Le corrigé au format pdf 

Repost 0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 15:18

Voilà ce que publie aujourd'hui LCI à propos de l'épreuve de mathématiques que passent les collégiens dans toute la France aujourd'hui.

 

(source : http://www.lci.fr/examens/brevet-des-colleges-2017-decouvrez-les-sujets-et-les-corriges-de-l-epreuve-de-mathematiques-2057064.html

* L'épreuve n'est pas notée sur 40 points mais sur 50 et il n'y a pas de coefficient 2.

** Toutes les épreuves écrites sont notées sur 50 et ont le même coefficient, à savoir 1.

*** Ce n'est pas SVT ou sciences Physiques mais SVT (Sciences et Vie de la Terre) ET Physique Chimie

**** Les lecteurs auront rectifié d'eux même la faute de frappe.

 

Il est étonnant qu'autant d'erreurs - dont certaines assez graves comme la nature de l'épreuve, le coefficient et la base de notation - apparaissent dans un texte d'information d'une grande chaîne nationale.

Repost 0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 15:17

Le sujet de mathématiques du brevet des collèges donné cet après-midi (13h30 - 15h30) aux élèves de troisièmes des collèges.

 

(Exercices 1 et 2)

 

Etonnante épreuve, qui est bien moins dans l'esprit du nouveau brevet que tous les autres sujets déjà donnés dans le monde (Nouvelle Calédonie, Amérique du Nord, Centres étrangers).

Notamment parce que 
- La thématique annoncée est assez peu respectée dans les exercices

- Les exercices proposés sont très classiques et peu influencés par la nouvelle orientation que semblaient prendre les mathématiques ces derniers temps.

 

Le Préambule 

Une thématique annoncée commune, mais dans les faits, un grand nombre d'exercices de mathématiques n'ont aucun rapport avec cette thématique

 

C'est le cas du premier

Un exercice qui pourrait se trouver dans n'importe quel manuel comme application directe de la leçon sur les probabilités.

 

---------------------

Le second exercice n'est pas plus concerné par la thématique commune annoncée

On notera l'étonnant 

"S'orienter à 90 signifie que l'on se dirige vers la droite"  

"S'orienter" se serait donc "bouger"

Moins l'élève cherche à comprendre ce que lui dit l'énoncé et plus il a de chance de s'en sortir !

Cette maladresse de langage est rendue nécessaire, lorsqu'on utilise scratch, et qu'on ne veut pas pénaliser ceux qui ont appris un autre langage dans leur apprentissage de l'algorithmique et de la programmation. En effet, comme je l'ai déjà évoqué, scratch considère comme orientation 0 ... la verticale, et comme sens direct de rotation ... celui des aiguilles d'une montre

Pour se retrouver dans la position habituelle.
C'est à dire celle qui est habituelle, en mathématiques* : angle 0° des coordonnées polaires, ou axe des abscisses, ou encore sens classique de la lecture dans les pays occidentaux, il faut commencer par faire tourner "le sens de l'écriture" de 90° dans le sens anti-trigonométrique (!)

(L'orientation vers le ciel comme orientation zéro est peut-être due à la direction principale qui devrait être celle de l'homme, à savoir vers les étoiles - seul espoir de l'homme, plutôt que vers l'horizon ... dont la situation serait désespérée ?)

--------

Ici encore, moins l'élève réfléchit au contexte et mieux il répondra à la question (laquelle donne à chaque fois une bonne part de ... la réponse attendue (que "fabrique" un tel exercice ?).

Le troisième exercice est très vaguement dans la thématique annoncée (il n'y est rattaché en rien)

Ici encore ce pourrait-être un exercice d'application immédiate du cours (proportionnalité, lecture d'un graphique et pourcentage)

Le quatrième exercice est bien dans la thématique annoncée, il concerne les panneaux solaires et leur tarification.

Le professeur de sciences physiques aura peut-être un regret, celui que l'unité Joule (unité internationale de l'énergie) ne soit pas utilisée. Lui qui lutte parfois une année entière pour la défendre auprès de ses élèves.

 

Le sixième exercice n'a aucun rapport avec le thème.

Il est composé de trois questions.

La première qui ne nécessite que la définition de la vitesse Vitesse = Distance x Temps (durée)

La seconde demandant un développement double (exercice classique, application directe du cours.) factorisation (cours identités remarquables), résolution d'une équation produit nul.

La troisième dans laquelle il faut utiliser la formule de calcul d'une distance de freinage et résoudre une équation du type  a = x²

Le sixième exercice traite du thème de l'obésité ... sans grand rapport avec la thématique annoncée.

Il est abordable par des élèves de 5èmes ... qui savent chercher et utiliser des informations utiles dans des documents fournis.

Seule difficulté (mais qui pourrait mettre en échec un certain nombre d'utilisateurs du tableur) on évoque dans l'exercice le sens du $ qui permet de rendre une coordonnée absolue dans une formule (lorsqu'on recopie $A1 dans la cellule qui se trouve dans la colonne voisine et une ligne en dessous, cette adresse deviendra $A2. Le A a été conservé. Cette partie de l'adresse n'est pas relative, mais absolue. 

Ici encore le candidat qui s'en sort est celui qui n'a pas trop de connaissances et ne se pose pas trop de questions pour donner  la réponse attendue (que "fabrique" un tel exercice ?).

 

Le septième exercice, toujours sans rapport avec la thématique annoncée, concerne la partie "espace" du programme de 5ème. 

Le sujet en est un cylindre droit (boite de conserve) 

On y rappelle les connaissances utiles, à savoir la conversion de litre en c

entimètres cube ainsi que la formule de calcul du volume d'un cylindre.

A noter : indépendante des autres questions, la question 3 peut être traitée par un élève de sixième.

C'est ici (bonne idée) une prime à l'élève opiniâtre qui a été jusqu'au bout de l'épreuve.

L'élève moyen qui aura pris la peine de lire l'ensemble de l'épreuve, aura eu intérêt à choisir de traiter en premier les exercices

1) questions 1 2 et 3 (pour 4 points)

2) questions 1 2 3a 4 (pour environ 5 points)

3) questions 1 2 3  (pour 4 points)

5) questions 1 2a 3 (pour environ 5 points)

6) questions 1a b 2c (pour environ 5 points) 

7) questions 1 2 3a b (pour 7 points)

(et donc éviter l'exercice 8 visiblement très gourmand en temps de lecture et temps de réflexion)

De manière à viser 30 points sur 50 (12/20)

Et s'il lui restait du temps (ce qui devrait être le cas) ... il complétait sa copie  

Le corrigé proposé par divers journaux

 

 

Repost 0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 15:50

 

 

Comme le précise l'article cité ci-dessous (source http://www.la-croix.com/Famille/Education/brevet-colleges-nouvelle-formule-2017-06-28-1200858827) les moyennes de l'année ne comptent plus dans le contrôle continu du brevet des collèges.

 

 

L’importance du contrôle continu

Comme dans la formule précédente, le brevet repose dans une large mesure sur le contrôle continu. Mais celui-ci est désormais abordé différemment, pour tenir davantage compte des compétences acquises. Avec en ligne de mire les « attendus » du dernier cycle du collège (5e, 4e et 3e) dans huit domaines et sous domaines du socle commun redéfini en 2015 : « les langages pour penser et communiquer » (langue française ; langages mathématiques, scientifiques et informatiques ; langues étrangères – et régionales –, langages des arts et du corps), « les méthodes et outils pour apprendre », « la formation de la personne et du citoyen », « les systèmes naturels et les systèmes techniques », « les représentations du monde et l’activité humaine ».

La croix

Alors que l'an passé les résultats du contrôle continu étaient basés sur les moyennes annuelles en Français, Mathématiques et Langues, cette année ces moyennes ne sont pas (en principe) prise en compte. Ce sont 8 compétences plus ou moins liées aux disciplines scientifiques, littéraires, artistiques, qui vont donner la note (sur 400) du contrôle continu. Lequel va-t-être complété par une notre d'orale (hors temps de l'examen écrit) que les professeurs de l'établissement de l'élève lui feront passer (et donc assimilable à du contrôle continu).

Cette épreuve d'oral étant notée sur 100 points (ce que ne précise pas l'article) on peut considérer que ce sont en tout 500 points qui sont gérés par l'établissement du candidat et donc il reste 200 points pour le contrôle ponctuel (dans les conditions du sujet unique en salle d'examen).

 Quelques simulations montrent que, pour peu que l'attribution des compétences ait été généreuse  (il n'y a pas réellement d'harmonisation nationale, ni de directives précises pour cette attribution cette année ... les disparités peuvent être très grandes d'un établissement à un autre. La moyenne est atteinte pour une compétence en cas de "compétence fragile" et pour la plus faible appréciation "compétence insuffisante", le candidat a 10 points, ce qui correspondrait à la note 4/20 qui peut être rattrapé facilement par un "très bonne maîtrise" qui donne 50 points - 20/20*

Voir les simulations proposées ici

__

* Un candidat qui a 4 compétences notées au minimum et 4 notées au maximum se retrouve avec 40 points d'avance sur la moyenne. (il pourra par exemple avoir un 15/50 - soit 6/20 - dans les 4 épreuves écrites s'il a eu la moyenne à l'oral)

Les candidats peuvent simuler diverses situations à partir de ce qu'ils savent de leur notes en "compétences" et de ce qu'ils évaluent pour leur note d'oral (en principe elle n'est pas communiquée, mais les élèves savent, directement ou non, s'ils ont plus ou moins réussi cette épreuve. Ce sont les professeurs de leur collèges qui leur ont fait passer cette épreuve et nul ne souhaite de mauvais résultats pour son établissement.

 

Le simulateur se trouve ici : simulateur

L'épreuve orale du brevet

Quel que soit l’établissement, les barèmes de notation sont similaires. Cette épreuve vaut 100 points répartis comme suit :

50 points pour la maîtrise de l’expression orale
50 points pour la maîtrise du sujet présenté
Le travail en équipe et l’autonomie sont également des compétences évaluées lors de cette soutenance. Chaque établissement peut établir une grille d’évaluation. A titre indicatif, voici quelques points qui peuvent se trouver dans ces grilles :

S’exprimer de façon maîtrisée face à un auditoire
Exprimer ses sensations, sentiments, son avis dans le but de faire partager sont point de vue
Employer un vocabulaire précis et varié
Participer de façon constructive à des échanges oraux
Participer à un débat, exprimer son opinion, prendre en compte ses interlocuteurs
Mettre en oeuvre un projet
Porter un regard critique sur sa production individuelle
Construire un exposé de quelques minutes
Raisonner, justifier
Mobiliser des outils numériques

https://www.brevetdescolleges.fr/infos/epi-la-nouvelle-epreuve-du-brevet-des-colleges.php

Quelques avis d'élèves à propos de l'épreuve d'oral

 

Plus anciens ... (qui donnent notamment la mesure de l'ignorance relative à cette épreuve, en particulier des sites qui publient des articles la concernant et qui la baptisent souvent " L’épreuve orale d’EPI 

Le nouveau brevet des collèges - le contrôle continu est modifié - comment calculer ses points avant l'épreuve
Le nouveau brevet des collèges - le contrôle continu est modifié - comment calculer ses points avant l'épreuve
Le nouveau brevet des collèges - le contrôle continu est modifié - comment calculer ses points avant l'épreuve
Le nouveau brevet des collèges - le contrôle continu est modifié - comment calculer ses points avant l'épreuve
Le nouveau brevet des collèges - le contrôle continu est modifié - comment calculer ses points avant l'épreuve

_____

Rappel des textes officiels :

 

1. Epreuve orale : soutenance d'un projet

Durée de l'épreuve : 15 minutes

L'épreuve orale de soutenance d'un projet permet au candidat de présenter l'un des projets qu'il a menés au cours des enseignements pratiques interdisciplinaires du cycle 4 ou dans le cadre de l'un des parcours éducatifs (parcours Avenir, parcours citoyen, parcours d'éducation artistique et culturelle) qu'il a suivis.

Cette épreuve orale est une soutenance : elle n'a pas pour objet d'évaluer le projet, individuel ou collectif, réalisé par l'élève, mais sa capacité à exposer la démarche qui a été la sienne, les compétences et connaissances qu'il a acquises grâce à ce projet.

Les candidats peuvent choisir de présenter l'épreuve individuellement ou en groupe mais sont évalués individuellement.

L'oral se déroule en deux temps : un exposé (5 minutes) suivi d'un entretien avec le jury (10 minutes). Dans le cas d'une présentation collective, 10 minutes d'exposé précèdent 15 minutes d'échanges entre le jury et l'ensemble du groupe ; chaque candidat fait l'objet d'une évaluation individuelle.

L'épreuve est notée sur 100 points :

maîtrise de l'expression orale en français : 50 points ;
maîtrise du sujet présenté : 50 points.

Eduscol

Repost 0
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 17:33

Pour aider à la préparation des élèves (et à la prise en charge de cette préparation par les professeurs) un sujet 0, conforme à l'esprit de la nouvelle épreuve de mathématiques a été produit il y a un an.

 
Initiative intéressante et utile mais qui laisse quelques questions en suspens.
 
1) Il y a bien 7 exercices (ce qui correspond aux autres brevets donnés à ce jours  * )
mais aucune indication concernant le barème. (un peu dommage) 
On remarquera l'absence d'exercice classique de calcul littéral 
 
2) Un exercice est en rapport avec l'introduction de l'algorithmique et de la programmation.
Il propose un script de scratch.
 
Ceux qui ont programmé en scratch connaissent l'importance du code couleur  (huit catégories) pour la compréhension de la nature d'une instruction
  • Mouvement (bleu),
  • Apparence (violet),
  • Sons (mauve),
  • Stylo(vert),
  • Contrôle(jaune),
  • Capteurs(vert-bleu),
  • Opérateurs (vert clair),
  • Variables(orange).

 

(voir "les commandes de scratch")

Couleurs à laquelle il faut ajouter le blanc lorsqu'il s'agit d'un texte (à lire par le lutin par exemple)

Voir ici quelques exemples où l'on voit l'importance du code couleur

 

Brevet des collèges 2017 - Sujet zéro Brevet des collèges 2017 - Sujet zéro Brevet des collèges 2017 - Sujet zéro
Brevet des collèges 2017 - Sujet zéro Brevet des collèges 2017 - Sujet zéro Brevet des collèges 2017 - Sujet zéro
Brevet des collèges 2017 - Sujet zéro Brevet des collèges 2017 - Sujet zéro Brevet des collèges 2017 - Sujet zéro

Le sujet proposé dans le brevet 0 est également en couleur

On pourrait évoquer ici l'ambiguïté de la question 2) 

S'agit-il de la distance entre les deux motifs (nécessité de tracer une perpendiculaire aux deux parallélogrammes consécutifs) ou de l'espace au sens "traitement de texte" à savoir espace entre deux caractères tapés au clavier (qui se mesure alors sur la "ligne")

Plus importante la question de la couleur.

Un élève qui aura réellement fait un apprentissage sérieux de scratch, aura pris l'habitude du code couleur 

Le sujet 0 est en couleur ... il est censé être un exemple pour le sujet à venir.

Y aura-t-il de la couleur dans un exercice de scratch au brevet ?
(A ce jour, ayant posé la question à qui de droit, je n'ai pas reçu de réponse)

Autre question : celle de l'orientation spécifique des objets sous scratch qui n'est pas celle qu'on apprend en classe ou avec la tortue logo (utilisée depuis bien plus longtemps en collège) 

D'où ici le "s'orienter à 90°" figurant dans le script nécessaire pour avoir la position de départ habituelle (celui du sens de l'écriture dans les pays occidentaux)

Les auteurs du sujet devront être très attentif à rendre le sujet accessible à tous les candidats qui n'ont pas étudié les spécificités de scratch, mais abordé la programmation et l'algorithmique à l'aide d'un autre outil.

Car rappelons le : scratch n'est pas au programme du collège, il n'est qu'un des outils possibles pour acquérir les compétences relatives à la programmation 

 

Introduction
Comme l’indique le programme, l’enseignement de l’informatique au cycle 4 n’a pas pour objectif de former des élèves experts, ni de leur fournir une connaissance exhaustive d’un langage ou d’un logiciel particulier, mais de leur apporter des clés de décryptage d’un monde numérique en évolution constante. Cet enseignement permet d’acquérir des méthodes qui construisent la pensée algorithmique et développe des compétences dans la représentation de l’information et de son traitement, la résolution de problèmes, le contrôle des résultats. Il fournit également l’occasion de mettre en place des modalités d’enseignement fondées sur une pédagogie de projet, active et collaborative.

Objectifs de la formation
La lettre de saisine du Conseil supérieur des programmes datée du 19 décembre 2014 précisait les objectifs et démarches d’apprentissages : « L’enseignement de l’informatique et de l’algorithmique au cycle 4 n’a pas pour objectif de former des élèves experts, mais de leur apporter des clés de décryptage d’un monde numérique en évolution constante. Il permet d’acquérir des méthodes qui construisent la pensée algorithmique et développe des compétences dans la représentation de l’information et de son traitement, la résolution de problèmes, le contrôle des résultats. Il est également l’occasion de mettre en place des modalités d’enseignement fondées sur la pédagogie de projet, active et collaborative. […] La maîtrise des langages informatique
n’est pas la finalité de l’enseignement, mais leur pratique est le moyen d’acquérir d’autres démarches d’investigation, d’autres modes de résolution de problèmes, de simulation ou de modélisation. »

Compétences développées
Cet enseignement a pour objectif de développer chez les élèves les compétences suivantes :
• décomposition : analyser un problème compliqué, le découper en sous-problèmes, en sous-tâches ;
• reconnaissance de schémas : reconnaître des schémas, des configurations, des invariants, des répétitions, mettre en évidence des interactions ;
• généralisation et abstraction : repérer les enchaînements logiques et les traduire en instructions conditionnelles, traduire les schémas récurrents en boucles, concevoir des méthodes liées à des objets qui traduisent le comportement attendu;
• conception d’algorithme : écrire des solutions modulaires à un problème donné, réutiliser des algorithmes déjà programmés, programmer des instructions déclenchées par des événements, concevoir des algorithmes se déroulant en parallèle.
Les modalités de l’apprentissage correspondant peuvent être variées : travail en mode
débranché, c’est-à-dire sans utilisation d’un dispositif informatique, individuel ou en groupe, en salle informatique ou en salle banale, sur tablette ou sur ordinateur.
L’apprentissage associe trois types essentiels de démarche :
• une démarche de projet active et collaborative qui suppose l‘établissement d’objectifs partagés et la répartition des tâches, la communication entre élèves contributeurs d’un même projet et qui permet l’intervention de plusieurs disciplines ;
• une démarche de création : l’enseignement permet la réalisation de productions collectives.

eduscol

Je n'ai pas inclus ici la publicité faite à l'utilisation de scratch (à l'exclusion de tout autre outil ... ce qui n'était pas habituel dans l'Education Nationale)

 

Dans l'hypothèse où les conditions que j'ai évoquées ne seraient pas réunies, des parents d'élèves seraient fondés à demander la neutralisation de l'exercice en question.

 

Repost 0
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 20:24

[Merci à Christophe Poulain]

 

Repost 0
Published by comeau-montasse Comeau-Montasse - dans brevet des collèges 2017 DNB 2017 sujet mathématiques cycle 4
commenter cet article
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 21:00
Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 17:28

Les élèves des collèges français du Liban ont passé l'épreuve de mathématiques du DNB (Diplôme National du Brevet) hier.

Un ensemble d'exercices d'un niveau assez soutenu.

L'exercice qui se voit attribuer le plus grand nombre de points est celui de programmation (avec des  calculs de longueurs qui supposent une compréhension du programme - sujet à tiroir - voir aussi la remarque concernant l'orientation de départ.)
Rappel : un candidat qui n'a pas étudié SCRATCH - non imposé par le programme - et qui a abordé la programmation/codage par un autre moyen (LOGO , ou activité débranchée) doit être en mesure de faire l'exercice.

Exercice 1

 

Exercice 2

 

Exercice 3

 

Exercice 4

 

Exercice 5

 

Exercice 6

(scratch - nécessite une connaissance de l'orientation particulière du lutin de scratch dans un repère ! Orientation qui ne correspond ni à ce qu'un élève apprend en mathématiques pour un repère habituel, ni à ce qui existe dans le langage LOGO et qui est lui, conforme à l'orientation traditionnelle utilisée en mathématiques.)

(Remarque : Il existe une règle qui indique que la cheminé doit dépasser du faîtage (point le plus haut du toit)

Exercice 7 :

 

Repost 0