Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

*****

Les aides en vidéo

Philippe Mercier

 

Son forum d'aide

 

calculette scientifique
Wiris

flèches vers

Articles Récents

Des rubriques et des lieux

19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 17:32

Les bonnes adresses pour trouver le formulaire qui te convient pour calculer 

  • le périmètre
  • l'aire 
  • le volume 

des figures usuelles de la géométrie.

Le formulaire de Pascal Dorr *   (son memento de révision pour le brevet des collège)

Le formulaire du collège de Thérouanne

Le formulaire de Olivier Emorine

Le formulaire de Wikipedia (très complet ... peut-être un peu trop pour le collège)

__________________

* Formulaire dont je me suis largement inspiré ici ci-dessous (merci à lui)

 

Repost 0
Published by comeau-montasse Comeau-Montasse - dans formulaire memento brevet collège brevet des collèges 2017
commenter cet article
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 22:53

(mis à jour le 17 juin 2017 - suite à un retour de Enzo, de la liste Maths au collège (merci à lui) )

Pour la première fois cette année, les moyennes ne comptent pas directement, ce sont les compétences obtenues dans les différentes matières qui sont transformées en note et comptent pour le brevet :

Le contrôle continu compte pour 400 points depuis la réforme du Brevet. Ces points sont répartis entre les différents parcours du programme. Chaque parcours est évalué sur 50 points et ces points donnent des niveaux de maîtrise :

  • 10 points : maîtrise insuffisante
  • 25 points : maîtrise fragile
  • 40 points : maîtrise satisfaisante
  • 50 points : très bonne maîtrise

On a donc la moyenne en cas de maîtrise fragile dans toutes les matières et des points d'avance si certaines compétences sont satisfaisantes voire davantage.

 

Pour les épreuves écrites de l’examen les points (300 points. Moins que Le contrôle continu.) sont répartis comme suit :

  • 100 points pour l’épreuve orale
  • 50 points pour les mathématiques
  • 50 points pour le français
  • 50 points pour l’histoire géographie et enseignement moral et civique
  • 50 points pour la science-physique-SVT-technologie

Il y a donc en tout et pour tout 700 points maximum à obtenir, seulement 350 points te seront nécessaires pour l’obtention de ton diplôme.

La simulation ci-dessous montre qu'il est assez facile d'obtenir ce minimum de 350 points

Le candidat choisi a en effet la moitié des compétences en "maîtrise fragile"
et n'a la moyenne dans aucune des épreuves écrites. 40/100 (8/20) en oral 20/50 (8/20) en maths ...

Il a pourtant un nombre de points qui lui permet d'obtenir son brevet

 

---

Avec les mêmes notes sous la moyenne à l'écrit, et toutes les compétences satisfaisantes

 

Il a la mention assez-bien

 

 

 

 

---

 

Avec les mêmes notes à l'écrit, et toutes les compétences très satisfaisantes.

 

 

 

Il décroche la mention bien

 

 

 

 

---

Cas extrême ... avec toutes les compétences très satisfaisantes 
et 0 à toutes les épreuves écrites

 

Il obtient son brevet à 20 points de la mention assez bien

Avec 4/50 (1,75 /20)  dans chaque matière de l'écrit

... il obtiendrait cette mention

 

Avec un tel barème, il y a de quoi faire un effort pour accrocher une mention !

 

Et pour les élèves qui craignent que beaucoup de compétences non acquises les empêchent d'avoir le diplôme. A la condition d'avoir fait un petit effort dans les compétences qui sont transverses, par exemple en EPS ou en Arts Plastiques ou encore en éducation musicale, on peut très bien compenser les maths, le français et les langues grâce aux compétences :

Langage des arts et du corps  - formation de la personne et du citoyen - Représentation du monde et de l'activité humaine

Sachant que si la compétence est acquise dans une matière elle devrait être validée (?), notamment pour le brevet.

La simulation ci-dessous le montre 

 

 

avec des notes de 8/20 aux épreuves écrites et à l'oral (ou 15/20 à l'oral et 6/20 dans les autres épreuves), elle donne comme résultat l'obtention du brevet.

 

 

 

 

 

 

 

Le simulateur se trouve ici : simulateur

Repost 0
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 22:38

Eric RENCIEN Professeur de mathématiques au collège Lucie Aubrac - Villemandeur - 45

propose sur son site tetraedre.net un sujet de devoir "maison" dans lequel il demande

1) de faire fonctionner deux scripts sous scratch et de dessiner la figure obtenue.

2) de construire le programme le plus court possible permettant d'obtenir une figure donnée.

[On peut bien sur répondre aux deux questions sans connaître scratch.
Et en particulier donner le programme demandé en "langage naturel"]

Le sujet est ici : sujet

le corrigé est sur le site de Eric RENCIEN : page du corrigé

(cliquer sur "devoirs non surveillés" et DNS5  ... * )

Repost 0
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 22:23

Vraiment très complet cet aide mémoire. De plus il est très lisible, attrayant et joliment illustré.

 

 

Le lien

vers 

l'aide - mémoire

c'est

ici

 

(Attention ...il a été produit au Canada, plus précisément au Québec et comporte donc des termes qui ne sont pas très utilisés en France)

 

Je recopie ici la page de remerciement qui concerne l'équipe ayant produit ce remarquable outil.

Sincères remerciements
Ce travail ne saurait être aussi pertinent sans l’appui, l’engagement, l’implication, le support et le professionnalisme de plusieurs membres de la CSA.
Un merci tout spécial à madame Sonia Dussault, enseignante de 5e
année à l’école Jean-De La Fontaine. Merci pour ta grande polyvalence et ta bonne connaissance du programme. Merci pour les éclats de rires nombreux. Tu es une passionnée et en plus tu es contagieuse.
Un merci tout spécial à mesdames Nancy Corriveau et Any Boivin de l’école Jean-De La Fontaine pour m’avoir aidée à réaliser la démarche RÉSOUTOUT pour résoudre des situations-problèmes.
Un merci tout spécial à madame Caroline Gascon, enseignante d’une classe multi-niveaux de 3e cycle à l’école Longpré. Merci de partager l’amour que tu as pour ta profession et de traduire si simplement les grands concepts mathématiques réformés. Ton énergie nous atteint tous.
Un merci tout spécial à madame Lucie Durocher, enseignante de 6e année à l’école Tournesol. Merci pour avoir transposé ton humour et tes années d’expérience si importantes au sein de ce projet.
Un merci tout spécial à Joanne Lapointe, conseillère pédagogique en adaptation scolaire, pour avoir partagé le fruit de son travail et son expertise afin de rendre ce projet plus accessible.
Un merci tout spécial à Jocelyne Brault, une secrétaire unique et dévouée, qui fait rimer le travail avec simplicité. Ton sourire motivateur, tes lunettes professionnelles et ta minutie brillent dans ce projet. Merci !
Avec toute ma passion pour l’enseignement, je souhaite que ce lexique soit un outil essentiel à la réalisation de notre objectif ultime : la réussite du plus grand nombre d’élèves en mathématique.


Marie-Claude Deschesnes, conseillère pédagogique en mathématique
« La mathématique est une musique silencieuse. » Edouard Herriot

Québec

Repost 0
Published by comeau-montasse Comeau-Montasse - dans mathématiques aide-mémoire lexique canadien
commenter cet article
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 21:11
Repost 0
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 21:45

Accès à l'audio  et au texte complet.

 
 

Extraits 

 
"En l’espace de quelques années, les géants de la technologie ont commencé à modifier la nature profonde de l’école, en utilisant les mêmes techniques que celles qui ont permis à leurs entreprises de transformer l’économie américaine.” La croyance est double : 
1. les élèves gagneraient à adopter la tournure d’esprit de l’ingénieur (!!!)
2 ..."
...
Mais le plus intéressant - et sans doute le plus inquiétant - est ailleurs, dans la logique profonde des principes pédagogiques mis en oeuvre par ces entreprises. On retrouve la même idée chez Facebook et Netflix : personnaliser au maximum l’enseignement. Le logiciel financé par Netflix pour enseigner les maths fonctionne avec des algorithmes qui ont des points communs avec ceux de la plateforme : le logiciel garde trace de tous les actes de l’élève et adapte les exercices aux résultats précédents (pas pour proposer le film que vous allez aimer, mais l’exercice qui vous fera progresser). La logique est la même pour Zuckerberg, le patron de Facebook : personnaliser l'apprentissage et faire de l'enseignant un simple tuteur. C’est une logique compliquée à critiquer car après tout, elle permet de faire ce que rêverait l’école de pouvoir faire : “remettre l’élève au centre de l’école”, s’adapter au rythme de chacun, à ses aptitudes cognitives propres. Sauf que c’est aussi l’accomplissement d’une logique à l’oeuvre dans le web depuis longtemps maintenant, et dont on peut observer les résultats. L’information qui nous arrive est de plus en plus personnalisée, ce qui fait que ce nous ne voyons pas les mêmes choses, parce que l’algorithme pense savoir ce qui nous intéressera, ce dont nous avons besoin, ce que nous désirons. Un des effets, c’est la “bulle informationnelle”. Comment être certain que des apprentissages hyper-individualisés ne produisent pas un effet semblable, mais du point de cognitif ? Comment ne pas dissoudre le collectif de la classe qui certes a ses complexités mais est aussi un espace où on s’attend, où l’on s’entraide (même en trichant) ? Mais est-ce pire qu’une école qui peine à prendre en considération les particularités individuelles ? J’avoue que je ne sais pas bien comment répondre à ces questions. Mais une chose est sûre, il vaut mieux se les poser avant que d’autres y répondent pour nous."
 

Comme pour l'Intelligence Artificielle c'est en observant les limites des ordinateurs et notamment des algorithmes, dans la vie réelle (celle où l'on ne réduit pas l'homme à un robot) et ici, dans l'enseignement des élèves non-adultes, que l'on pourra comprendre l'apport spécifique de l'humain dans la relation. Ici la relation pédagogique. Celle pour laquelle les géants de l'informatiques pensent que les 0 et les 1 suffiront.

Repost 0
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 21:34

Noël Lambert nous propose, sous geogebra, un spinner
comme des dizaines de milliers d'entre-nous (vous?) en font tourner entre leurs doigts

Derrière (faire bouger le centre) le miel.

 

Pour mettre en route appuyer sur la touche lecture

... et ça tourne !

Repost 0
Published by comeau-montasse Comeau-Montasse - dans geogebra Noël Lambert spinner
commenter cet article
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 17:58

J'ai déjà donné le sujet qui est sorti au brevet des collèges le 7 juin à  Washington

Le corrigé vient d'être mis en ligne sur le site de l'Association des Professeurs de Mathématiques de l'Enseignement Public

J'en profite pour poster à nouveau le sujet et le corrigé donné à Pondichery en Avril.

Rappelons qu'une bonne révision pour un examen consiste avant tout à se mettre dans la situation qui sera la sienne lors de l'épreuve. Les fiches n'étant utiles que pour revoir les notions dont on a alors besoin et qui pourrait manquer ou être imprécises

Merci à Denis Vergès pour son travail de mise en forme. 

Pondichéry 2 mai 2017

Corrigé Pondichéry 2 mai 2017

Amérique du Nord 7 juin 2017

Corrigé Amérique du Nord 7 juin 2017

 

Et bonne révisions ...

Repost 0
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 21:35

Un article du site http://apprendre-reviser-memoriser.fr/

Pour une vision positive de l’erreur

Apprenez à échouer ou vous échouerez à apprendre. – Tal Ben Shahar (psychologue)

extraits 

" Dans la conception traditionnelle,
l’objectif est de remplacer l’erreur par la vérité et cette correction passe nécessairement par la prise en compte de la parole de l’adulte."

...

Pourtant, apprendre, c’est comprendre pourquoi on se trompe. C’est seulement quand l’erreur est acceptée des deux côtés (enfants et adultes) que tout devient possible : réflexion, apprentissage, progression, création, innovation, invention !

Il incombe donc aux adultes de dédramatiser l’erreur, de faire comprendre que l’erreur fait partie du processus d’apprentissage : c’est parce que je me trompe que je suis en train d’apprendre ! Une fois que l’enfant a compris qu’il faut pouvoir se tromper pour apprendre, il pourra donner un rôle positif à l’erreur sans la craindre."

 

L'article : 

http://apprendre-reviser-memoriser.fr/eloge-de-lerreur-apprendre-cest-comprendre-pourquoi-se-trompe/

Repost 0
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 21:14
L' introduction d'un outil ayant une syntaxe, une gestion des couleurs, de l'orientation ... propre, ne semble pas faire débat, chacun ne se préoccupe que de faire fonctionner toute cela
sans le recul indispensable que l'on demande
par exemple au collégien lorsqu'on lui valide le domaine 3 (formation de la personne et du citoyen)*
 
on est un peu ((toute proportion gardée)²) comme 
ces types en charge d'administrer des décharges électriques
et qui
sous l'autorité
sans se servir de leur tête pour analyser l'acte et ce qui l'entoure et l'implique
les administraient.
 
Nous sommes en train d'enfermer les gamins dans la "pensée lego"
en renforçant une tendance qui est déjà largement diffusée dans le quotidien (est-ce la tâche d'éducation ?)
à savoir la manipulation de "bloc faisant quelque chose sous un carénage opaque"
nécessitant de plus un apprentissage qui ne sert qu'à ... savoir ce servir du truc qui ...
 
Je suppose que le gamin qui demande comment le lutin bouge 
est hors sujet ?
 
Luc Comeau-Montasse
Du fagot des Nombreux
 
découvrir, inventer, innover ... emboîter  
 
à écouter  (ça dure 5 minutes) ou lire
 
extrait 
"Mais, pour Walter Vannini, insister sur le caractère fun et glamour de la programmation n’est pas le meilleur moyen d’attirer les jeunes vers l’informatique. Cela insulte leur intelligence et participe à l’idée qu’il n’est besoin d’aucune discipline pour progresser. Alors même qu’”une ligne de code repose toujours sur des heures de réflexions.” Pour lui, on ferait mieux d’admettre que coder est compliqué, à la fois techniquement et éthiquement. "
 
----------------
*
1 - Formuler une opinion, prendre de la distance avec celle-ci, la confronter à celle d’autrui et en discuter.
(ici pas d'opinion, encore moins de confrontation)
2 - Formuler une opinion, prendre de la distance avec celle-ci, la confronter à celle d’autrui et en discuter.
(Scratch est il un outil qui permet la distance, qui émancipe, ou qui enferme dans des procédures opaques ?)
3 - Rendre compte des argumentaires développés par différents protagonistes relativement à une thématique.
(voir 1)
4 -  Utiliser les médias et l’information de manière responsable et raisonnée.
(il semble que tous ceux qui sont concernés ignorent par exemple la carte cognitive des tâches qu'ils proposent dans une activité scratchienne, charge dont ne peut se libérer l'élève qu'en shuntant une partie de ses perceptions et connaissances antérieures)
5 -  Distinguer ce qui relève d’une croyance ou d’une opinion et ce qui constitue un savoir (ou un fait) scientifique.
(L'utilité de l'apprentissage du codage dès la prime enfance n'est à ce jour qu'une croyance ... de quelques uns
 imposée à tous)
6 -  Distinguer la perception subjective de l’analyse objective.
(Aucune analyse objective des implicites de la programmation scratch n'est faite.
De telles analyses mettraient certainement en évidence 
La collision entre
ce langage spécifique et son environnement particulier 
et
la langue écrite, le langage mathématique, et même les langages informatiques usuels.
Repost 0