Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

*****

Les aides en vidéo

Philippe Mercier

 

Son forum d'aide

 

calculette scientifique
Wiris

flèches vers

Articles Récents

Des rubriques et des lieux

2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 11:17

Le 1er septembre 2012, par Pierre Colmez

Directeur de Recherche au CNRS, à l'Institut de Mathématiques de Jussieu.

Suite d'une réflexion commencée ici 

extraits :

"Dans un précédent billet, j’ai émis l’opinion que l’introduction des statistiques, conjuguée à la diminution des horaires, avait largement contribué à l’appauvrissement de l’enseignement des mathématiques au lycée."

...

"Disons tout de suite qu’il y a au moins une troisième force à l’œuvre, à savoir un souci (venant d’où ?) de faire disparaître tout ce qui pourrait poser problème, ce qui conduit à la suppression de notions qui demanderaient aux élèves de faire preuve d’initiative plutôt que de se comporter comme des machines."

...

"De fil en aiguille, on s’aperçoit que la totalité des énoncés portant sur les statistiques et les probabilités sont admis, ce qui transforme le cours de mathématiques en un cours de mauvaise magie (à l’opposé de la magie des mathématiques que j’évoquais dans mon billet précédent dont le ressort était bien l’explication des phénomènes)."

...

"La plupart des « capacités attendues » sont parfaitement déprimantes."

...

"Les mathématiques interviennent partout ; c’est bien leur problème car chacun aimerait transformer le cours de maths en le cours des maths qui lui servent (comme l’acquisition de notions mathématiques est toujours assez douloureuse pour une majorité d’élèves, il est nettement préférable que d’autres se chargent de les leur inculquer). Or ce qui sert est assez différent suivant que l’on est physicien, informaticien, économiste ou biologiste, et donc le cours de mathématiques devient l’enjeu de luttes de pouvoir qui dépassent largement les mathématiciens  qui, eux, aimeraient bien pouvoir offrir un cours cohérent sur lequel n’importe qui pourrait s’appuyer."

 

 

Le texte complet

Partager cet article

Repost 0
Published by comeau-montasse Brunstein - dans Textes sur l'enseignement
commenter cet article

commentaires