Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

*****

Les aides en vidéo

Philippe Mercier

 

Son forum d'aide

 

calculette scientifique
Wiris

flèches vers

Articles Récents

Des rubriques et des lieux

30 septembre 2006 6 30 /09 /septembre /2006 18:17

On connait les faits d'arme de la révolution française
mais un peu moins l'effort de rationnalisation qui l'a accompagné

Une partie des unités de mesure est due à cet effort entrepris par des savants héritiers du "siècle des lumières"

Bien évidemment il y a eu quelques excès dus à une volonté trop affirmée et un dénigrement trop systématique des valeurs anciennes.

Récemment quelqu'un se demandait (à haute voix) pourquoi le rapporteur était partagé en 360° *

De même les révolutionnaires ont trouvé que tout ce qui concernait la mesure du temps était "ringard" (eux ont du utiliser un autre mot)
C'est pourquoi par exemple, ils ont décidé de substituer au calendrier hérité de l'église romaine (
Grégorien : du nom du pape Grégoire XIII) un nouveau modèle de découpage de l'année "Le calendrier républicain"

De ce formidable travail - tout a été réinventé, jusqu'aux substitutions des noms de saints - il ne reste à peu prés rien.

Germinal, le roman de Zola, qui est un des noms de mois (21 mars - 19 avril)
et quelques dates de violences historiques (9 thermidor)

La partie la plus rationnellement irrationnelle de ce calendrier est sans aucun doute celle qui régit les jours de la semaine

Les noms des jours sont bien sur très logiques et facile à retenir pour qui connait le latin
mais il est assez facile à comprendre que les Lundi, Mardi et autres Dimanche ont su garder leur emploi face à ces nouvelles dénominations rationnelles mais imprononçables.

Le mieux n'est pas toujours le plus rigoureux
et éliminer toutes références (Lundi : jour de la lune ; Mardi : jour de Mars ...)
n'est pas réellement ce qui convient le mieux à des créatures humaines
rationnelles, certes,
mais aussi dotées d'émotions et d'imaginations

cela aussi réclame nourriture !


La supériorité de 360 apparait dès qu'on en définit des fractions

Il est en effet le seul nombre simple divisible par
1 (bien sur !) 2; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 8 ; 9 ; 10 ; 12 ; 15 ; 24 ; 30 ; 36 ; 40 ; 45 ; 60 ; 72 ; 90 ; 120 ; 180 

Le pauvre 400 choisi pour le remplacer (les grades devaient remplacer les degrés) est incapable de nous fournir un tiers ... commestible



Grade :
définition de Wikipédia
  1. (Géométrie) Centième partie d’un quadrant dans un système de division centésimale de la circonférence.

Partager cet article

Repost 0
Published by comeau-montasse Comeau-Montasse - dans Geombre
commenter cet article

commentaires

Charlie 02/10/2006 10:07

C'est donc ça mes grades sur mon rapporteur gradué en degré

Comeau-Montasse 02/10/2006 12:57

Oui, c'est à peu près tout ce qui reste de cette tentative de décima(lisa)tion que l'on pourrait comparer à un essai de quadrature du cercle.