Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

*****

Les aides en vidéo

Philippe Mercier

 

Son forum d'aide

 

calculette scientifique
Wiris

flèches vers

Articles Récents

Des rubriques et des lieux

5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 18:55

Je souhaite revenir ici sur la déclaration de Claire Voisin évoquée précédemment (ici)

------------------------------------------------extrait---------------------------------------------------------------

Pour quelqu'un qui veut revaloriser ces lieux d'enseignements, le message transmis est un peu contre productif.

De plus il me paraît ... (osons de la fosse où je me tiens, lancer ces mots vers les hauteurs de sa chaire) ... entaché d'erreurs.*

 

Claire Voisin dans sciences et avenir (source)
 
"Il n’y a pas vraiment de savoirs fondamentaux en mathématiques avant le baccalauréat. Peu importe le contenu précis ; on devra réapprendre les choses sous une forme différente ultérieurement! 
Par contre s’initier à la démarche mathématique est essentiel.
Prenons par exemple le célèbre théorème de Pythagore : les élèves apprennent que dans un triangle rectangle, la somme des carrés des deux côtés est égale au carré de l’hypoténuse. Or, dès qu’on apprend le langage des espaces vectoriels euclidiens et la notion de produit scalaire, le théorème de Pythagore devient une définition !"

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Cette déclaration,
même si dans un premier temps elle peut dévaloriser le travail fait à l'école primaire et au collège, et concomitamment transformer ceux qui y enseignent les mathématiques en animateur censés développer la créativité par la résolution théorique de problèmes,
cette déclaration donc, rend service à l'école, au collège et au lycée, puisqu'elle est l'occasion de préciser quels sont les savoirs fondamentaux que l'école, le collège et le lycée enseigne.

Elle est tout autant l'occasion de préciser* quels sont les savoirs enseignés qui ne sont pas fondamentaux et qui donc ne doivent pas être enseignés jusqu'à l'étape de systématisation (celle où ce savoir court-circuite la compréhension pour des besoins d'efficacité, comme lorsque la main trace un g sans que l'esprit guide les courbes normées qu'elle dessine ... dans une forme d'automatisme)

Cédric Villani évoque cette réduction, de même que Jean-Pierre Sarment  (dans ses commentaires à propos de la démarche d'investigation - il y a plus de 10 ans) et bien d'autres. 

Il s'agirait de doser les manières d'inculquer les savoirs, en fonction précisément de leur nature (information utile, outil ou savoir transitionnel ... savoir fondamental) de manière à ne pas augmenter (dans la mesure du possible) la difficulté résultant de l'introduction d'un nouveau savoir par le caractère antagoniste d'un savoir précédemment enseigné, qui n'était pas fondamental.

Exemple : Multiplication par 10,100... d'entiers VS Multiplication par 10, 100 ... de décimaux ; symétrie axiale VS symétrie centrale, soustraction des décimaux naturel VS soustraction des relatifs, leçon sur le losange VS famille des quadrilatères, Résolution du triangle rectangle** VS équation x² = a ...

A l'heure où l'on se penche sur la cohérence des programmes (outils au service des objectifs de la matières) *** dans le cadre de la réforme du collège notamment, cette définition des savoirs fondamentaux qui y sont enseignés paraît, si ce n'est absolument capitale, du moins tout à fait à sa place.

Merci Claire Voisin, par cet excès, compréhensif (vous êtes si loin de la réalité des lieux qui ont formé ceux auxquels vous enseignez les savoirs fondamentaux de haut niveau) vous mettez en évidence un lieu où il nous faut travailler, si nous voulons que ( comme je le constate sur les copies de brevets blancs que je corrige ce week end ****) ce qui est essentiel dans la formation - non pas du mathématicien - mais du citoyen (/travailleur) ,ne  lui fasse pas cruellement défaut dans le futur  à sa sortie de l'école de la république.

 

--------------------------------------------

 

*et là, Claire Voisin a raison si elle voit le théorème de Pythagore comme un but que le professeur de collège se donne pour lui-même ... ce qui d'après les textes (?) ne devrait plus être le cas.

** Où la valeur négative est écartée ... implicitement.

*** Réflexion et maîtrise de

Nombres et calculs

Grandeurs et mesures

Espace et géométrie

La proportionnalité, champ d'étude commun aux trois thèmes des programmes

**** 0 x 8 = 8 ; aire du rectangle L x l x 2 ; abandon en début d'un exercice pourtant abordable par un calcul simple ; récurent sur les copies (apparitions non marginales)

Partager cet article

Repost 0
Published by comeau-montasse Comeau-Montasse - dans claire voisin savoirs fondamentaux mathématiques merci
commenter cet article

commentaires