Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

*****

Les aides en vidéo

Philippe Mercier

 

Son forum d'aide

 

calculette scientifique
Wiris

flèches vers

Articles Récents

Des rubriques et des lieux

12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 18:45

L’éducation fondée sur la conformité et la compétition : Sir Ken Robinson n’y croit pas. Retour sur la conférence qu’il a donnée lors du BETT 2017.

Apprendre ou être éduqué?


La visite d’un abattoir, où le processus mécanisé est très fonctionnel, lui a rappelé ce système éducatif où tout est fondé sur la conformité. Les élèves sont groupés selon l’âge. Ils doivent tous ensembles mémoriser des blocs de savoir-faire et de connaissances qu’ils retransmettent lors d’examens de passage. C’est fonctionnel, certes, mais c’est estime-t-il une vision extrêmement limitée de l’être humain. « L’académisme » ne correspond pas aux besoins éducatifs d’une grande partie des humains.Observons les bébés, nous dit Sir Robinson. Ils sont curieux, touche-à-tout, explorateurs de leur environnement. Ils émettent plus de 5000 sons différents, ils babillent, puis finalement adoptent les sons utilisés par ceux qui les entourent. Ils parlent. On ne leur fait pas la classe pour cela. Ils semblent apprendre par osmose.

...

Il explique aussi que, de nos jours, les enfants ont moins de temps libre que les prisonniers des pénitenciers à haute sécurité. Il croit que c’est en les empêchant de jouer librement qu’ils deviennent tendus et hyperactifs, entraînant aussi cette épidémie de trouble déficitaire de l’attention (TDA/H).

Considérant que nous vivons tous dans deux mondes, un monde intérieur et un monde extérieur à soi, il estime que les écoles actuelles et le monde moderne, hyperactif et riche en stimuli de toutes sortes, forcent l’enfant à vivre uniquement dans le monde extérieur. Il perd, selon lui, graduellement accès à son monde intérieur, à sa créativité, à son soi.

...

...une analogie entre nos systèmes d’éducation et l’agriculture industrielle qui cherche le rendement à tout prix. Si un tel système n’est pas viable car il détruit les sols, il en va de même pour les enfants. L’agriculture biologique, au contraire, ne vise pas le rendement à tout prix. On concentre les interventions à enrichir les sols et les plantes poussent très bien. Nous sommes aussi des êtres organiques.

Pour la suite 

Partager cet article

Repost 0
Published by comeau-montasse Comeau-Montasse - dans éduquer apprendre industrie
commenter cet article

commentaires