Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

*****

Les aides en vidéo

Philippe Mercier

 

Son forum d'aide

 

calculette scientifique
Wiris

flèches vers

Articles Récents

Des rubriques et des lieux

17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 23:18

Tout est dans le titre

"offrir une couverture approfondie des notions mathématiques fondamentales"

Il ne sert à rien de remplir la tête de connaissances (définition) ou de procédures, dans un monde où l'ordinateur engrange les données et fait fonctionner les procédures plus vite et plus efficacement.

La clé de la compétence est désormais la compréhension, et elle commence par une bonne maîtrise des fondamentaux dans les classes de l'école élémentaire et du collège.

Un article de l'OCDE

Rendre les mathématiques accessibles à tous

 

Savez-vous ce qu’est une moyenne arithmétique ? Un polygone ? En moyenne, moins de 30 % des élèves de la zone OCDE maîtrisent la notion de moyenne arithmétique, et moins de 50 % connaissent les formes géométriques élémentaires, ou polygones. Dans un monde professionnel où les compétences mathématiques sont plus que jamais nécessaires, les étudiants devraient être capables de calculer, de raisonner logiquement et d’utiliser les mathématiques pour résoudre des problèmes nouveaux. Pourtant, dans la plupart des pays, seule une minorité d’élèves de 15 ans comprend et maîtrise les notions élémentaires. Comment les enseignants et l’école peuvent-ils inverser la tendance ?

Selon le rapport Tous égaux face aux équations ? Rendre les mathématiques accessibles à tous, il pourrait être utile de faire en sorte que les élèves passent plus de temps à s’investir activement dans l’apprentissage des notions fondamentales et la résolution de problèmes complexes. Si, d’après les résultats de l’enquête PISA 2012, les systèmes éducatifs sont parvenus à offrir un accès équitable à l’enseignement des mathématiques, des différences qualitatives subsistent. Là où les élèves favorisés apprennent à réfléchir comme des mathématiciens, on ne propose aux plus défavorisés que des chiffres et des énoncés simples.

La corrélation entre le contenu et le profil socio-économique est encore plus marquée dans les pays où les élèves sont orientés par filière à un âge précoce, où la proportion d’élèves dans des établissements sélectifs est plus élevée, et où les moins performants sont aiguillés vers d’autres établissements. En Australie, en Irlande, en Israël et au Royaume-Uni, plus de 95 % des élèves sont scolarisés dans des établissements où ils sont regroupés selon leurs aptitudes en cours de mathématiques.

Selon le rapport, les décideurs pourraient établir des normes plus ambitieuses et cohérentes, offrant une couverture approfondie des notions mathématiques fondamentales. Autre piste : limiter l’orientation par filière et la stratification. Les enseignants pourraient, pour leur part, remplacer les exercices routiniers par des problèmes complexes, encourager les attitudes positives à l’égard des mathématiques et proposer un soutien personnalisé aux élèves en difficulté.

OCDE (2016), Tous égaux face aux équations ? Rendre les mathématiques accessibles à tous, Éditions OCDE

Voir www.oecd.org/pisa-fr/ et www.oecd.org/fr/education/

- See more at: http://observateurocde.org/news/fullstory.php/aid/4170/Rendre_les_math_E9matiques_accessibles__E0_tous.html#sthash.YWe0AmKk.dpuf

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires